Qu'est-ce que la sémiolinguistique?

On peut appliquer ce terme à toute théorie sémiotique qui fait de la linguistique le "patron" de tous les systèmes de signes non-linguistiques.

Parcours rapide. Parcours conseillé.


Pour en savoir plus :

C'est essentiellement pour des raisons historiques que la linguistique, erigée en science pilote des sciences humaines occupe une position prépondérante, du moins en Europe, dans le champ sémiotique. C'est ainsi qu'on a pu voir se développer, par simple "placage" des concepts issus de la linguistique et d'une de ses extensions naturelles (la narratologie) ce que l'Ecole de Paris appelle des "minisémiotiques" non linguistiques. Ces dernières sont alors subordonnées à la linguistique grâce à l'affirmation selon laquelle les langues naturelles sont les seuls systèmes de signes dans lesquels tous les autres systèmes de signes seraient traduisibles, l'inverse étant considéré comme impossible. De là à ne considérer, explicitement comme R. Barthes ou implicitement comme l'Ecole de Paris, que des objets "convertis en langage" il n'y a qu'un pas qui est allégrement franchi par les sémiolinguistes sans trop de scrupules épistémologiques. Cependant on ne saurait tirer de la genèse d'une discipline relativement à une classe particulière de signes un principe hiérarchique qui permettrait de légiférer sur la classe de tous les signes. Il conviendrait donc de limiter aux champs où elle est réellement opératoires les conceptions sémiolinguistiques de la sémiotique et de chercher des articulations entre ces champs et une sémiotique générale qui poserait comme principe de ne privilégier aucun système de signes -fussent-ils aussi importants que les langues naturelles- de façon que tous les signes, linguistiques et non linguistiques aient le même statut théorique

Le diagramme ci-dessous montre les relations de subordination entre champs disciplinaires qui résultent des considérations qui précèdent (l'ensemble en pointillés représente les signes qui peuvent être décrits sur le modèle des signes linguistiques). Le présupposé sémiolinguistique consiste à prétendre que l'ensemble en pointillés coïncide avec l'ensemble de tous les signes .

.

Retour à l'index de la zone bleue. Parcours conseillé